29/06/2019

Les températures actuelles dans le département, comme sur une grande partie du territoire national, constituent une canicule d’une intensité exceptionnelle pour une fin de mois de juin.
Le préfet de l’Ain a activé à compter du lundi 24 juin le niveau 3 « alerte canicule » du plan canicule.

Une plate-forme téléphonique, accessible au 0800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe en France, de 9h à 19h) permet d’obtenir des conseils pour se protéger et protéger son entourage, en particulier les plus fragiles.
Recommandations pour éviter les coups de chaleur chez les jeunes enfants

  • limiter les sorties aux lieux ombragés et aérés ;
  • proposer les activités physiques le matin ;
  • s’assurer que tous les enfants disposent d’un chapeau clair ;
  • mouiller les enfants (avant-bras, nuque et visage notamment) ;
  • les faire boire très régulièrement.

Des conseils pour les personnes âgées, fragiles, handicapées, sans domicile et les travailleurs exposés
Il est rappelé aux personnes fragiles (personnes âgées, les nourrissons, les jeunes enfants, personnes handicapées, ou malades à domicile, personnes dépendantes) et à leurs proches, les conseils utiles en cette période de fortes chaleurs :

  • maintenez votre logement frais (fermez fenêtres et volets la journée, ouvrez-les le soir et la nuit s’il fait plus frais) ;
  • buvez régulièrement et fréquemment de l’eau sans attendre d’avoir soif ;
  • mangez en quantité suffisante et ne buvez pas d’alcool ;
  • rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps (au moins le visage et les avants bras) plusieurs fois par jour ;
  • passez si possible 2 à 3 heures par jour dans un lieu frais (cinéma, musée, bibliothèque municipale, supermarché…) ;
  • évitez de sortir aux heures les plus chaudes et de pratiquer une activité physique ;
  • pensez à donner régulièrement de vos nouvelles à vos proches et dès que nécessaire, osez demander de l’aide ;
  • En cas de malaise ou de troubles du comportement, appelez un médecin,
  • Si vous avez besoin d’aide, appelez votre mairie,
  • demandez conseil à votre médecin traitant, tout particulièrement en cas de maladie chronique ou de traitement médicamenteux régulier.

Petit mémo des signes d’alerte de déshydratation

  • modification du comportement habituel, grande faiblesse, grande fatigue, difficulté inhabituelle à se déplacer ;
  • maux de tête, étourdissements, vertiges, troubles de la conscience, voire convulsions ;
  • nausées, vomissements, diarrhée, soif ;
  • crampes musculaires ;
  • température corporelle élevée (supérieure à 38,5°C) ;
  • agitation nocturne inhabituelle.

Les employeurs sont incités à prendre les mesures visant à assurer la sécurité et à protéger la santé des travailleurs de leurs établissements (aménagements d’horaires, limitation ou report des activités susceptibles d’avoir un effet délétère sur la santé de leurs travailleurs : port de charge, exposition au soleil aux heures les plus chaudes, etc.)

Le lien avec le site de la préfecture :
http://www.ain.gouv.fr/canicule-alerte-niveau-3-a4341.html